cette année encore nous étions sur les rangs pour participer aux journées du patrimoine

 

Un des buts de  cette année était d'animer un atelier ouvert au public pour initier les personnes
intéressées aux métiers de la pierre dans l’église de courrières

 

Le département étant partenaire de cet événement nous avions projeté de faire réaliser
un logo stylisé et réalisable dans un temps assez court

 

Nous étions sur 3 sites :

- La Préfecture

- L’église de courrières

- Centre historique minier de Lewarde

 

La manifestation a été couronné de succès et de nombreux visiteurs se sont "amusés"

sur cette initiation

 

 

 

 

 

 

Le lycée a participé au premier salon de l’écho-construction de la ville de Tincques .

Les sections de Bureaux d’études ,de patrimoine et de taille de pierre

 

 

Le dispositif Élèves à l’œuvre, mis en place par le FRAC et le Rectorat de l’Académie de Lille, permet d’accueillir des œuvres de la collection du FRAC Nord-Pas-de-Calais dans votre établissement scolaire, le temps d’une exposition. Plus qu’un simple prêt d’œuvre, ce dispositif est l’occasion de développer un projet particulier en vous appuyant sur les œuvres de la collection. Ce programme éducatif en partenariat avec les écoles, collèges et lycées de la région permet de multiplier les discussions autour de l’art contemporain auprès des jeunes générations. L’équipe de médiation du FRAC se joint aux enseignants missionnés par la DAAC pour vous aider à construire votre projet.

« Prépa Archi » au Lycée Jacques le Caron

Le lycée des métiers du bâtiment et des énergies durables Jacques le Caron organise une sensibilisation au métier d’architecte pour la rentrée 2015. En effet, dans le cadre d’une préparation au concours d’entrée aux écoles nationales d’architecture et d’une découverte du métier d’architecte, notre lycée accueillera gratuitement les lycéens intéressés par l’architecture en général.

Une équipe pédagogique composée d’un professeur certifié d’histoire (maître de conférences), d’un professeur de lycée professionnel (génie civil spécialiste du bureau d’études et de la construction) et d’ingénieurs issus du monde professionnel, aura en charge l’accueil des lycéens motivés du secteur.

Cette sensibilisation aura lieu le mercredi après-midi au lycée Jacques le Caron (à partir du mois d’octobre 2015), elle permettra :

-De faire découvrir aux lycéens des voies générale et technologique le monde professionnel

-De permettre l’accès aux écoles nationales d’architecture au plus grand nombre

-De mixer les publics accueillis autour des métiers du bâtiment.

Cette organisation, validée par Monsieur le Directeur Académique,, qui a fait l’objet d’un large consensus en conseil d’administration est financée par le lycée, et fera l’objet d’une convention avec l’école nationale d’architecture et de paysages de Lille qui soutient et encourage cette initiative.

 

Ce tremplin vers les écoles d’architecture était jusqu’alors inexistant. Au lycée du bâtiment et des énergies durables Jacques-Le-Caron… tout comme ailleurs dans la région. Lancées à la rentrée de septembre, les séances du mercredi ne désemplissent pas. C’est plutôt bon signe. Verdict après les concours, en mai.

Une année expérimentale... prometteuse

C’est sur la base du volontariat qu’ils ont intégré cette classe préparatoire architecture, lancée en septembre et de surcroît gratuite. Chaque mercredi après-midi, ils sont douze élèves, de l’Arrageois et d’ailleurs – les cours sont ouverts à tous, sans limite d’âge ni de formation – à consacrer trois heures de leur temps libre à l’apprentissage des bases de cette discipline qui les fascine tous depuis déjà quelques années. Douze, c’est justement l’effectif moyen que s’était fixé l’établissement pour cette première année, menée à titre expérimental.

La poursuite du projet dépendra de deux conditions : du nombre d’élèves qui décrochera, en juin, sa place dans une école d’architecture, et du succès rencontré tout au long de l’année.

Sur ce plan-là, aucune inquiétude à l’horizon. « Aucun des sept élèves présents depuis le tout début n’a arrêté en cours de route. Et d’autres nous ont rejoints », indique Pascal Hepner, coordonnateur et actuellement professeur d’histoire-géographie au lycée Guy-Mollet.

« Leur présenter tous les métiers de l’architecture »

Ils sont également une douzaine d’intervenants. Des architectes, des enseignants de lycées d’enseignement général ou professionnel, ou de collèges, un urbaniste de la communauté urbaine d’Arras, un paysagiste… « On est là pour leur présenter tous les métiers de l’architecture. » Initiation aux logiciels d’architecture, enseignement des bases de culture historique, apprentissage du vocabulaire et développement maximal de l’imagination… Des cessions peuvent aussi se dérouler à l’extérieur, pour « étudier la construction de certains bâtiments d’Arras », le relevé de façades…

De quoi convaincre le jury d’un concours d’entrée aux écoles d’architecture. Ces cours au lycée Le-Caron s’arrêteront en mai, place, ensuite aux oraux.

Pourquoi cette prépa ?

Si les élèves eux-mêmes n’ont jamais eu vent de l’existence d’une autre classe préparatoire aux concours d’entrée des écoles d’architecture, c’est que l’information avancée par l’équipe pédagogique est... fiable ! Le-Caron serait donc précurseur.

Ce qui avait motivé, en outre, le proviseur Bertrand Derquenne et le coordonnateur choisi, Pascal Hepner, dans le lancement de ce projet, c’est que l’établissement propose une palette de formations permettant aux élèves de ce cours préparatoire de comprendre tous les aspects techniques de construction, en commençant par les matériaux.

 

 

Article "Voix du Nord"